Le Grand Prix cycliste de la Ville d’Uzes dans les années 60

A cette époque, le Grand Prix cycliste était l’une des manifestations phares de la fête votive d’Uzes.
hirondelle3
La foule se déplaçait en masse pour venir admirer les prouesses des coureurs, locaux ou régionaux. Parfois même, quelques stars nationales étaient au départ. Les mômes, avant l’épreuve, s’agglutinaient autour des cyclistes, admiraient leurs machines, rêvaient d’être un jour à leur place, le dossard accroché dans le dos. J’étais de ceux-là.
hirondelle1

Que de souvenirs : l’odeur des embrocations, les discussions d’avant course, les engueulades d’aprés, les tactiques, les sprints, les échappées (« ils ont pris un tour, ça y est, ils ont pris un tour !), les chutes, les incidents mécaniques…. On ne ratait rien ! Et aprés l’arrivée, à la remise du bouquet, c’était à celui qui se retrouverait au plus près du vainqueur, pour l’admirer encore un peu plus, le toucher presque, héritant ainsi d’une parcelle de sa gloire. Avec un peu de chance, le lendemain, on se retrouvait sur la photo du journal !
Les photos jointes témoignent du succés de l’épreuve durant ces années.
Une foule compacte s’agglutinait sur tout le tour de ville. Les mémés sortaient leurs chaises et s’installaient devant leur maison. Toute la famille se retrouvait sur le trottoir à encourager les coureurs.
C’était une période où les services de l’Etat n’était pas encore si avares de leur temps. Uzes abritant une compagnie républicaine de sécurité, c’est donc tout logiquement que ces policiers assuraient, gracieusement, le service d’ordre de la course. Je dois reconnaitre aussi qu’à cette époque, c’est mon père qui était Président de l’Hirondelle Uzétienne (c’est lui, avec les moustaches, qui vient de remettre le bouquet au vainqueur du jour dont j’ai oublié le nom), et que son frère était brigadier-chef à la CRS en charge du sport. Cette parenté devait grandement simplifier les rapports entre les deux instances…..

Denis Orivellehirondelle2

Critérium cycliste de la ville d’Uzès 2016

Comme chaque année durant la fête votive, se tiendra le Critérium de la ville d’Uzès proposé et organisé par Uzès Vélo Club sous l’égide du comité des fêtes. Manifestation sportive festive où les encouragements du public sont très appréciés des compétiteurs durant les 70 tours du circuit urbain sur les boulevards ceinturant la ville. Plus de 1200 € de primes, obtenues auprès des nombreux commerçants partenaires, seront distribuées durant la course. Course relevée, réservée aux catégories 2 – 3, junior et pass open. Pour les compétiteurs, inscription sur le site ffc.fr. A l’arrivée, remise des prix et très nombreux cadeaux.

Ce dimanche 7 Août, venez encourager les cyclistes !

AffA3-Criterium2016

La route des vins 2016

Anita, Flo, Romain, Stuart, Philippe A, Daniel C, Daniel J, Hervé, Dominique LA, Stéphane, Maxime, Denis :  Finalement, nous étions 12 ce samedi pour aller faire la route des vins des Côtes du Rhône, Dominique s’étant souvenu au dernier moment de cette sortie programmée ! Maurice malade, n’a pu nous rejoindre. 7h30, tout le monde est au RDV. On démarre, en voiture, direction Chateauneuf du Pape. Là, pas facile de trouver un parking, mais finalement on arrive à se « parquer » comme dirait Romain. Les vélos sont vite sortis, un coup de pompe par ci par là, chaussures, casques, gants….. Stéphanie, notre nounou du jour, suit avec le Kangoo d’Hervé.  Super sympa de sa part, et vraiment pratique. On charge les glacières, le ravito et un peu de matos et nous voilà partis.
Le vent souffle, mais c’est acceptable. Les costauds passeront devant quand il le faudra. les filles n’auront qu’à baisser la tête pour rester à l’abri. Le ciel n’est pas super bleu. Mmmmmhh, on va quand même pas s’en prendre une, comme en Ardèche ! Bon, on verra bien…..
On s’échauffe, tranquille, en profitant du paysage. Petites routes sympas, peu de voiture. Arrêt pour s’alléger  du sous-maillot que certains avaient pris la précaution d’enfiler au départ.
Tiens, tiens, mais c’est le Ventoux qu’on voit là-bas ! Pas la peine de nous regarder comme ça, aujourd’hui, on reste en bas ! Et bon courage aux audacieux qui se lanceront à ta conquête, ça doit souffler fort là-haut sur ta tête ! Première difficulté, pas trop longue, on monte au village du Barroux. Chacun à sa main, ou plutôt à ses jambes. Devant, les Hérold se chamaillent, le père va gagner ce coup-ci ! Le fils crie vengeance !!!!
Les filles, bien chaperonnées, avalent ça sans difficulté. Suivent ensuite le col de Suzette, le plus  long, puis celui de la Chaîne. Plaisir dans les descentes, jamais piégeuses. Flo, traumatisée par sa chute du printemps, en profite pour reprendre ses automatismes. Ça revient, petit à petit, patience…
On continue, avec des petites routes toujours aussi agréables. On se demande bien comment Hervé a trouvé tout ça ! Chapeau ! On traverse un pont médiéval et peu après on revient sur quatre maillots bleus du club de Vaison qui nous voient passer d’un mauvais œil. Et bam, c’est parti, ils repassent. On n’attendait que ça ! Ca flingue gentiment, pour la rigolade. Steph et Max défendent bien nos couleurs. Le reste de la troupe n’est pas ridicule. Même Stéphanie dans la voiture, se  doutant du coup, est remontée pour voir le spectacle. Regroupement à l’entrée de Vaison. Salut les bleu, et sans rancune…
Les kilomètres défilent et certains estomacs commencent à grimacer…
Quelques coups de cul respectables, à 10 ou 15% puis Sublet arrive. C’est là que notre guide a trouvé une aire de pique-nique parfaite pour nous recevoir. Le casse-croûte est bien vite avalé, sourires et bonne humeur sont au rendez-vous, malgré le ciel qui se fait menaçant. Le tonnerre gronde…
Re-départ, reste 30 bornes, sans trop de difficultés. Le vent va nous aider à rentrer avant la pluie.
Aïe, Philippe éclate de l’arrière. Son pneu est bien amoché. En bon bricoleur, il a tout ce qu’il faut pour se dépanner. On repart, Dominique a resserré son blocage rapide avant. Jusque là, il a roulé avec le truc ouvert !!! Pas prudent ça ! Heureusement que Maxime s’en est rendu compte ! Sacré Dominique !!!
Tout ça nous retarde un peu et du coup, l’orage nous tombe dessus. Pas trop méchant quand même. Juste de quoi nous rafraîchir. Dernier faux plat pour remonter sur Chateauneuf du Pape. Belle partie de manivelle entre copains pour terminer…. Que du bonheur…..
D’autant que nous aurons traversé entre autres : Gigondas, Beaume de Venise, Vacqueyras…..
Passer devant tous ces crus prestigieux pour finalement terminer à l’eau, c’est quand même un comble…
Denis

or

La nocturne en plein jour…

La sortie nocturne de Gilles étant tombée à l’eau, nous avons tenu à quand même faire le parcours de jour.
Emeryc, Gilles, Camille, Bruno, Yan, Michel, Pierre (le breton), Valentin, Salim, Péto et Dominique sont au rendez-vous.
Le parcours de Gilles est superbe mais… Il faut bien maîtriser la rando de nuit pour s’en sortir sans trop de poussée d’adrénaline ! 25 km dont beaucoup de monotraces, quelques passages bien techniques, idéal … de jour. Mais nous essaierons de nuit, promis ! A l’arrivée ravito royal (pizzas maison, gâteaux, bières, boissons…) comme Gilles (et sa famille) savent faire. Vive la famille Bosnay !

or

VT’Truffes 2017 : Reco de la suite de la boucle 60 km

Gilles, Dominique, Joel, Bruno, Valentin, Daniel, Raoul et Emerik le fils du voisin de Gilles sont là ce dimanche matin. Nous sommes 8 pour repérer la seconde partie de la future grande boucle de la VT’Truffes 2017. Si la première partie fait la part belle au sable ocre quasi maritime et aux chemins typés cévenol, pour la suite nous retrouvons la dure garrigue Uzétienne.
Pour le moment, nous avons un obstacle vers Flaux dû à un mono montant en partie fermé, à voir s’il est possible de ré-ouvrir ou si nous prendrons une « tangente ». La très longue descente suivante sur Argiliers reste un pur bonheur. Après le passage « délicat » sur le vieux pont romain, Gilles nous propose une « montée impossible » vers un pylône HT… Très rude sauf pour lui et son VAE. S’ensuit une mono technique qu’il faudra un peu dégager sur les bords. Encore deux montées casses-pattes pour arriver sous le stade de St Siffret (second ravito pour le 60km ? A voir…). Ensuite c’est du connu avant St Max puis la combe de l’Evescat. Ce n’est pas fini, le parcours remonte par la « montée à 5 euros » (Pari ancien entre Valentin et Maxime pour arriver à son sommet – voir vidéo) puis ça monte encore pour rejoindre la table d’orientation et enfin la belle descente de Plantery. Retour théorique par la vallée de l’Eure.
En l’état, ce sera un sacré parcours ce 60 km. Il faudra être en forme pour en venir à bout correctement. Le travail continue… à suivre.

Classement général final du Challenge Gardois 2016

CGlogo

Voici les résultats de tous nos concurrents durant cette saison de Challenge Gardois XC.
A noter deux premières places, une seconde et deux quatrièmes. Tous le monde à fait preuve d’un courage et d’une ténacité exemplaire. Ces très bons résultats couronne la saison sportive de l’école VTT d’Uzès Vélo Club.

POUSSIN – BILLOTET JULLIEN > 1er

PUPILLE – TESTE LUCAS > 6
PUPILLE – DANION LÉO > 28

BENJAMIN – SAINT MARTIN PIERRE > 1er
BENJAMIN – AYRAL MAXIME > 11
BENJAMIN – GROUSSET CAMILLE > 24
BENJAMIN – GÉRASSE GUILLAUME > 44
BENJAMIN – FAGE BENOIT > 61

MINIME – BILLOTET MATHIEU > 4
MINIME – JEAN CLOVIS > 34
MINIME – CASTELAIN RÉMI > 44

ESPOIR – AUBATERRE VALENTIN > 2sd

MASTERDAME – BLANC NATHALIE > 4

MASTER30 – BOYER CYRIL > 55

MASTER40 – JEAN DANIEL > 29
MASTER40 – BILLOTET CHRSTOPHE > 87

Finale du Challenge Gardois 2016 à Camprieu.

Pour cette finale à Camprieu, nous avions choisi de passer le WE complet sur place. L’éloignement étant la première raison et puis aussi une envie de finir la saison de façon conviviale car, cette année, l’implication des enfants, des parents et des encadrants a été intense.

Sur place dès le samedi après-midi pour la reconnaissance des parcours. Reconnaissance effectué par Dominique et Camille (encadrants) et tout nos participants. Les parcours sont très rapides avec quelques difficultés techniques et surtout beaucoup de petites relances casses-pattes. Vers 19h30 tout le monde se retrouve au « Pont du Moulin » pour le repas et, surprise, pour aussi fêter l’anniversaire de Denis (encore bien pour son grand âge…) ! Quelques bouchons sautent, la boisson pétille puis il est temps d’aller se coucher (les enfants sont déjà au lit, ils ont une course à faire eux…). Le matin, Valentin et Daniel courent. J’accompagne Valentin sur le parcours pour le ravito « on the fly ». Valentin prend un excellent départ et fait sa course, malheureusement, une défaillance du balisage l’entraîne loin hors du parcours. Le temps de revenir sur le circuit, ses chances de bien figurer se sont envolées, dommage. Daniel assure vaillamment une belle place sur un parcours vraiment physique avec de rudes portages. Pendant ce temps, familles et staff du Club installe le stand Uzes Vélo Club, il a fière allure et nous protègera efficacement du rude soleil Cévenol. Coup de stress pour Maxime qui tord son dérailleur, heureusement Romain est un très bon mécano et saura sauver le dérailleur défaillant. L’après-midi, les courses se succèdent à bon rythme nous offrant toutes leurs lots d’émotions et d’encouragements. L’arrivée étant un peu complexe, il faut souvent guider les enfants jusqu’à la « bonne » arche d’arrivée avec force cris et gesticulation. En fin d’après-midi, les remises des prix se succèdent et comme nous en prenons l’habitude, nous assurons une bonne ambiance lors des montées sur les podiums. Le speaker connaît bien nos jeunes concurrents et apprécie la bonne humeur que nous transmettons. Frédéric Moncassin (ancien coureur pro route et aussi VTT) et présent pour remettre les prix. Puis, il est enfin temps de reprendre les voitures pour le looong chemin du retour.
L’année de compétition est quasi finie pour les croiseurs (il reste juste une épreuve qui compte pour la Coupe régionale du Languedoc Roussillon, à Soubes (34) les 1er et 2 Octobre). Seul les enduristes (Allzone team Uzès) sont encore sur les pistes.

Résultat du jour :
Pré-licencié : Hugo Ayral > Premier
Poussins : Julien Billotet > Troisième
Pupilles : Lucas Teste > Second
Benjamins : Camille Grousset > 19 ème
Benjamins : Maxime Ayral > 10 ème
Benjamins : Pierre St-Martin > Troisième
Minimes : Matthieu Billotet > Cinquième
Espoir : Valentin Aubaterre > Sixième
Master 40 : Daniel Jean > 18 ème

Ici > Le classement final du Challenge Gardois 2016

ou le résumé du classement final d’uzesveloclub pour l’année 2016

resutats challenge 2016

Remoulins, rando VTT du 14 juillet

Voici une photo souvenir de notre rando du jour !!!
Nos enfants nous communiquent leur passion, et c’est pourquoi nous avons fait, en famille, la randonnée VTT du Pont du Gard ce matin. Un super moment, un super parcours, et le tout en portant les couleurs du Club d’UZES.
Les AYRAL, Les TESTE et Gérard Super Papy 🙂
Ayral-VTTok

une autre équipe du club ont fait le 35km  qui faisait plutot 40 km a 13,5 km de moyenne

Joel, bruno, thierry et gilles

très joli parcours ,beaucoup de monos très joueurs, tout ce que j’aime .
a part ce troncon a la con qu’on a du tous descendre a pied car impossible.
a ne pas mettre sur cette rando ou alors sur une boucle pour les masos.
ah j’oubliai aussi de belles rencontres sportives des alpilles et les moules étaient excellentes.

signer : Joel

A vendre : Vélo de route GIANT full carbone

Vends vélo route TOUT CARBONE marque GIANT TCR taille ML.
GIANT
Tout carbone : cadre, tige de selle, potence, cintre – Dérailleurs avant et arrière Campagnolo Record Titanium carbone
Poignées Campagnolo carbone – Roues Campagnolo NEUTRON jante arrière et rayons changés début 2015
Freins MAVIC – Pédalier carbone KUOTA plateau 50/34 Strongmight all CNC 7075 – Cassette Campagnolo 12/26 10 vitesses – Pédales TIME composite – 2 porte bidons carbone
TRES BON ETAT – Prix demandé 850 €
Contacter Philippe 06 86 65 30 39

Instant magique !

Instant magique ce dimanche lors de la sortie dominicale.
Nous n’étions que cinq, Jean-Philippe, Bruno, Martial,Roger et moi. Mais ça n’a pas duré…
A la sortie de Moussac, alors que nous roulions bon train, j’entends Bruno appeler derrière moi. Je me retourne, craignant un incident, mais il me dit simplement, « regarde, regarde ! le pigeon ! Y a un pigeon que me suit ! ».  Et en effet, un joli pigeon volait tranquillement tout près de lui ! J’appelle les autres, on ralentit un peu. Le pigeon était toujours là, nous escortant tour à tour. On s’arrête, il s’arrête aussi. On repart, il redémarre, filmé maintenant par Jean-Philippe. Un grand moment, vraiment. Au total, notre ami à plumes nous aura suivi pendant près de 3 km. Ce n’est qu’à Cruviers Lascours qu’il nous dira au revoir » à notre grand regret, nous commencions à nous habituer à sa compagnie ».
piaf

Denis