VT’Truffes 2015, un compte-rendu sympa de Caveirac VTT.

cav
Pour nous, départ de Nîmes à 7 h 30, en covoiturage avec Sophie. 4 petits degrés au thermomètre, mais le très fort mistral n’invite pas à la promenade ! Nous nous garons au pied de la tour Fenestrelle d’Uzès où il y a déjà beaucoup de monde. Le hasard faisant bien les choses, nous sommes garés juste à côté de Thierry, un pote de mon ancien club (Vélédenon). Quelques minutes après arrivent aussi Gilles et Roc (président et membre du club éponyme). On se prépare rapidement car on se gèle, on prend un stock de flyers (Balcons de la Vaunage) que nous déposerons aux Inscriptions. Grosse affluence, et il est à peine 8 h 30. Nous saluons rapidement Christian, Olivier, Claude, Julien et Maxime. Après un petit café bien chaud, nous voilà partis pour 46 km. Traversée rapide mais toujours sympathique de la citée ducale, puis direction le moulin de carrière par une première descente bien mouillée avec beaucoup de pierres et rochers ! Heureusement, en ce qui nous concerne ce sera le seul passage de la journée avec un bouchon qui se forme en raison de la difficulté. Le parcours remonte en direction de Saint Maximin par quelques sentiers, mais globalement, c’est plutôt de la piste, donc assez peu abrité du fort vent. Nous sommes rattrapés par les 4 collègues de Lédenon (partis après nous) avec qui nous échangeons un peu tout en roulant. On se cache un peu derrière les roues pour s’abriter un peu, … puis on double, et nous arrivons assez rapidement au ravito sur le stade de Saint Siffret (km 11 ou 12). Nous y croiserons Dominique. Départ ensuite pour une boucle de 23 km – sans ravito- . Comme je connais un peu le secteur, je me doute que ce sera la partie la plus belle du parcours. Sophie part un peu avant moi du ravito. Je rattrape Claude qui m’indique qu’il va couper le parcours pour ne pas tout faire. Un peu plus loin, lancé sur une large piste, je manque une bifurcation sur la droite et poursuit tout droit. Heureusement, j’entends un appel d’un vttiste qui est derrière moi et qui a vu mon erreur. Merci à lui ! Je fais demi tour et attaque alors ce magnifique monotrace de plusieurs kilomètres en descente. Un classique du secteur, mais toujours très agréable. Nous sommes à présent aux portes du petit village d’Argiliers où je rattrape Sophie. A la sortie d’un monotrace qui se termine dans une combe par un passage technique en descente avec beaucoup de pierres roulantes, grosse frayeur ! J’arrive en bas sur le vélo, mais pas vraiment dans une position très orthodoxe ! Plus de peur que de mal, j’ai évité la grosse chute de peu ! Thierry nous rattrape à son tour. Nous roulons un petit moment ensemble, le temps de papoter un peu. Plusieurs vttistes arrivent alors face à nous, ils ont fait demi-tour car il n’y a plus de balises dans le petit sentier sur lequel nous nous sommes engagés. Comme je connais un peu le coin, nous poursuivons néanmoins le sentier, et nous arrivons plus tard sur une large piste blanche balisée. Thierry poursuit à son rythme (plus élevé que le notre !). Ca monte bien raide, … et le mistral de face n’aide pas vraiment !! Ce secteur est vraiment plein de jolis monotraces, qu’on descend ou qu’on monte suivant les années. Nous remontons donc progressivement en direction du lieu dit “ L’homme mort “ sur le sommet du plateau par un très très long sentier – une merveille – car il est long, joueur, il n’y a pas ou peu de pierres, c’est un de mes préférés. Petite pause un peu à l’abri du vent et au soleil pour Sophie et moi, où nous avalons quelques fruits secs empruntés lors de notre arrêt au ravito. Il y a très peu de monde sur cette belle boucle, on prend beaucoup de plaisir à rouler dans ces conditions. Nous repartons toujours vers le nord par des alternances de pistes et de sentiers. Nous manquons une bifurcation et descendons par erreur jusqu’au hameau des Auvis, tout en bas de la colline. Il nous faut donc trouver un itinéraire pour regagner Saint Siffret et revenir au ravito. En bordure de route, nous trouvons un sentier de randonnée, mais bien évidemment, il va falloir tout remonter … et ça monte vraiment. Petit poussette donc pendant 150 ou 200 m, puis nous remontons sur les vélos. Heureusement, nous retrouvons assez rapidement quand même des vttistes qui sont sur une piste très très exposée au Mistral. La progression est donc très difficile mais le ravito n’est plus qu’à 2 ou 3 kilomètres ! Après le ravito, nous suivons le retour commun du parcours du 25 km. Un joli sentier descendant, agréable, avec quelques passages un peu techniques, mais tout passe bien sur le vélo. Sur les points hauts, on a de très beaux points de vue sur la ville et le château d’Uzès qui semblent proches, mais le parcours repart dans l’autre sens pour une belle montée qui, à ce stade de la randonnée, est bien éprouvante. Le dernier monotrace a été ouvert très récemment. Il est rendu assez technique car il y a beaucoup de rochers et souches d’arbustes qui affleurent et il faudrait rouler assez vite pour passer plus facilement. Malheureusement, il y a quelques vttistes débutants qui sont en difficulté et nous obligent à poser le pied ou passer très lentement et donc ce n’est pas idéal. La fin du parcours emprunte un chemin goudronné en montée pour rejoindre Uzès où l’on voit que les organismes commencent à souffrir (sauf ceux qui disposent d’un vtt à assistance électrique !). A l’arrivée, on retrouve une grosse affluence autour du ravitaillement. Nous nous réchauffons avec quelques verres d’une bonne soupe à la truffe, quelques babioles salées et sucrées et nous avons droit à une bouteille de vin offerte par le club organisateur. Environ 1.200 participants à cette manifestation, à l’organisation bien rodée malgré l’affluence. On est bien loin de l’époque où je me souviens avoir fait cette randonnée avec quelques dizaines de partants seulement ! 47 kilomètres au gps et plus de 700 m de dénivelé pour nous.

La VTTruffe d’Uzès : un joli succès malgré le mistral

Article paru dans le Midi Libre, sympa !

ML-1

Un record battu avec 1244 participants.
Tout était prêt samedi  24 janvier, au soir, pour accueillir les participants qui s’annonçaient nombreux. Mais dans la nuit, le mistral a sévi, arrachant banderoles et barnums, envoyant voler tables et chaises dans tous les coins du domaine Saint-Firmin. Une vraie désolation découverte au petit matin par les organisateurs dépités. Mais il en fallait plus pour décourager l’équipe d’Uzès vélo club : en une heure à peine, tout était remis en ordre. Le ravitaillement de l’arrivée était installé sous le hangar, et les repas pris dans le chai.

Dès  7 h 45, dimanche, les premiers participants arrivaient, à pied, en vélo, un par un au début, puis par groupes entiers. Café et thé venaient réchauffer tout ce petit monde qui partait avec plaisir à l’assaut  du parcours choisi dans la garrigue uzégeoise. A son tour, le ravitaillement installé à Saint-Siffret  voyait arriver les premiers participants. Vaguelette d’abord, puis véritable déferlante ! Vers 11 heures, les premiers partis terminaient leur boucle. Près de 300 litres de soupe truffée, ont  été servis. Bien vite, le domaine Saint-Firmin se retrouvait noir de monde et de vélos, chacun racontant sa rando : il y en avait eu pour tous les goûts et c’est bien là le but recherché. Avant de partir, chacun recevait une bouteille du domaine,  estampillée  VT’Truffe 2015.

A midi, la truffe d’une centaine de grammes, lotée par le club, était gagnée par un heureux vététiste de Saint-Christol-les-Alès.
Puis les 200 privilégiés qui avaient réservé un repas à la truffe purent s’installer dans le chai du domaine, bien à l’abri pour déguster les saveurs du tuber mélanosporum local et les bons vins des frères Blanc.
Bilan de cette troisième VTTruffe : 1 244 participants, 999 vététistes et 245 randonneurs. Une belle récompense en tout cas pour le club et ses bénévoles, tous bien décidés à poursuivre l’aventure.

La VT’Truffes 2015

merci

Un dernier comptage me permet de vous dire que nous avons eu cette année, malgré ce satané mistral, un total de 1244 participants à notre rando,à savoir 999 vététistes et 245 marcheurs.
Une très belle réussite donc, puisque à 5 unités près, nous battons notre record de l’an dernier.
Cette réussite est avant tout la vôtre car, sincèrement, vous avez été formidables et je vous en remercie.
Un club, c’est avant tout un groupe, et le nôtre est particulièrement soudé et complémentaire, c’est ce qui fait sa compétence.
Cette année encore, nous avons beaucoup appris, et cette expérience nous sera précieuse dans les années à venir.
Alors, encore une fois, un grand bravo à tous et vive la VT’Truffes 2016 !

Galerie photo ci-dessous :

Reconnaissance 35km VT’Truffes, nous sommes prêt !

19 vététistes ce matin au domaine St Firmin, au beau ciel bleu mais une température de -5°C !

photos-roco-35
Nous avons donc reconnu une dernière fois le parcours 35 km, épine dorsale des tracés proposés cette année pour la VT’Truffes du 25 Janvier. Nous avons longtemps roulés dans une nature blanche de givre, l’herbe crissaient sous nos roues. Arrivé au futur ravito de St Siffret l’atmosphère c’était déjà réchauffée (ainsi que nos muscles) et nous avons pu attaquer la deuxième partie du tracé plus physique et technique que la première. Le passage au point de vue sur Uzès était réellement magique, la lumière proposée ce matin mettait en valeur toute la beauté de la cité. A  l’arrivée, les jambes étaient bien lourdes. Nous espérons que la semaine prochaine le domaine St Firmin foisonnera de personnes satisfaites de leur matinée.

Sortie du Samedi 17 Janvier 2015

Rando au Castellas de Russan :

Il fait beau. Le soleil est revenu. Et pourquoi pas une balade paisible du côté de Russan ?

Gilles, Nadine, Camille, Françoise et Alain quittent l’esplanade d’Uzès en début d’après-midi pour aller saluer le Gardon du haut des falaises qui le dominent au lieu dit « Le Castellas ».

Nous passons par Blauzac non sans avoir rendu visite au petit pont romain qui enjambe les Seynes en aval du Grand Mas. Après Blauzac, nous roulons en direction de Vic que nous traversons sans rencontrer âme qui vive. Pardon: un attelage hippique avec un couple qui part à l’aventure. Nous nous engageons sur le GR 63 qui conduit directement au Castellas. Lorsque nous arrivons sur le lieu, nous rencontrons plein de promeneurs qui, comme nous, sont venus contempler ce paysage superbe où les méandres décrits par le Gardon tout en bas semblent coincés entre les parois rocheuses et abruptes. L’endroit est magique. Quelques photos. Cela en vaut bien la peine. Nous quittons le lieu après qu’un vol de moucherons tournoyant dans le doux soleil d’hiver ait réussi, par sa seule présence, à énerver l’ami Gilles. Nous repartons par un petit sentier descendant un brin chaotique qui nous force par endroits au portage. Nous revenons à Vic par un petit chemin sympa et reprenons le GR 63, en partie ravagé par les pluies de cet automne. Celui-ci nous mène tout près du pont St. Nicolas. De là, direction Sanilhac et descente sur Sagriès par la combe de Marque Pierres qui court au dessous du réservoir d’eau. Il ne reste plus qu’à rejoindre Uzès par la petite route qui mène à Pont des Charrettes et qui a subi, elle aussi, les outrages des inondations de part et d’autre du pont des Seynes où le moulin du Sautet, superbe, veille sur la rivière depuis près de 3 siècles.

Ce circuit, de près de 35 Km, ne présente pas de difficulté particulière et permet par un bel après-midi hivernal de rallier un des beaux sites de notre garrigue uzégeoise.

______________________

Sortie du samedi : La boucle 25 de la VT’Truffes

10 vététistes aujourd’hui 10 Janvier pour aller tester le 25 Km de la rando phare d’UVC.
sortie-25-ok
Il y a Nadine, Camille et son fils Pierre, Françoise, Stéphanie, Nathalie, Dominique, Georges, Gilles et moi-même. C’est Gilles qui mène le bal car il est à peu près le seul à connaître le parcours dans son intégralité.
Nous partons en début d’après-midi en direction du moulin de Bargeton, puis nous bifurquons à gauche sous le château Bérard et nous nous engageons à droite sur le petit chemin en partie défoncé qui conduit sur les hauts de Carignargues. Par chemins et sentiers, nous passons au bas de la combe de l’Evescat et poursuivons en direction des toutes premières maisons de St. Maximin au lieu dit « La Coste ». Nous remontons sur le plateau et coupons la route à hauteur du château d’eau de St. Maximin. Nous serpentons ensuite dans les bois de l’autre côté de la route. Un nouveau passage ouvert depuis peu nous arrête un moment: une barre rocheuse pas très haute mais assez technique dans son franchissement ferme le passage. Pierre et Georges s’y essaient mais, en vain et ce malgré nos encouragements. Nous allons ensuite au stade de St. Siffret où sera installé le ravito de la vététruffe et repartons en direction du lieu dit « Briargues » où nous retrouvons le parcours du vétathlon. Nous revenons progressivement vers ‘Lacharaou » et coupons le chemin des Planes. Nous prenons la direction de St. Maximin. Un peu avant le château d’eau de ce village, nous prenons, à droite, le sentier qui passe par le haut de la combe de l’Evescat et nous revenons sur le chemin des Planes. De là nous filons en direction d’Uzès pour admirer le point de vue qui s’offre de la ville avec les tours du Duché qui se découpent sur l’horizon. Instant contemplatif que nous mettons à profit pour faire une photo du groupe avec ce beau décor en arrière plan. Nous revenons ensuite en direction de la table d’orientation que nous contournons par la gauche et faisons une descente dans les « avaus » (chênes kermès) jusqu’aux vignes de Nathalie. Le retour à Uzès se fait par la route. (suite…)

Sortie VTT dite « de la galette et du muscadet »

Pour bien commencer l’année, Bruno a prévu une bonne galette et une bouteille de muscadet. Avant le départ nous donnons rendez-vous à quelques routiers et à Alain qui passait par là…

galette-015

Avant les agapes, il faut rouler. Départ direction Arpaillargues et les jolis monotraces qui mène vers St Médiers. Ensuite la belle, technique et surtout physique boucle d’Aubussargues (terre argileuse bien collante… voir la bouille de Joël) puis l’appel de la galette étant le plus fort, retour par la plaine de Montaren. Nous finissons ces 35 km les jambes lourdes et le ventre creux. La suite… Stéphanie ayant remplacé Alain, et bien à la vôtre !
PS : Cyril a testé le full rigide 1920 mais son choix c’est porté sur un autre nouveau VTT bien plus performant. A suivre… Une autre galette pour fêter ça prochainement (de plus il a eu la fève).

Les vœux du président

Au seuil de cette nouvelle année, tous les membres du bureau d’UZES VELO CLUB se joignent à moi pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2015. Qu’elle vous réserve joie, santé et bonheur. Qu’elle vous permette à tous, petits et grands, quel que soit votre niveau, de vous adonner le plus souvent possible à notre sport favori à travers de belles sorties, sur routes ou chemins.

J’aurai le plaisir de vous renouveler ces vœux de vive voix, à l’occasion de la galette des rois offerte par le Club le dimanche 11 janvier à 17h00 dans la salle des mariages du 1er étage de la mairie d’Uzès et à laquelle vous êtes tous conviés.

Sportivement, Denis Orivelle.

Le bonheur est pour 2015 

Que vos raids routiers et vos randonnées vététistes en cette année 2015 vous soient doux et agréables, sur des trajets parsemés de salsepareilles sans les épines, de ronciers sans les échardes, de pierriers sans les secousses, d’ornières et nids de poule sans les crevaisons, de racines sans les embûches, de grimpettes sans les essoufflements, de descentes sans les gamelles, de faux-plats sans les hypoglycémies. Bref! Des sorties de rêve. Du bonheur, que du bonheur.

Joyeuse année à tous.