27 décembre 2015, même pas froid !

Joel, Maurice, Thierry, Dominique et Salim sont au rendez-vous à Argiliers pour, sous la houlette de Gilles, faire une dernière sortie VTT cette année. Au départ, un petit coucou de Bruno qui, trop pris par son travail, n’a pas le temps de rouler avec nous, dommage. L’ami Gilles nous propose une virée vers le Pont du Gard. Pour s’échauffer, nous commençons par quelques enchainements de monotraces autour des carrières de Vers. Puis Castillon et sa colline aux multiples petits chemins qui nous conduisent au dessus du Pont du Gard pour le traditionnel arrêt au point de vue. Descente sur le Pont, distribution de « bonjour » au nombreux touristes asiatiques présents. Il est temps d’attaquer la longue montée en direction du circuit de Ledenon. Succession de petites traces montantes et descendantes qui finissent par faire mal aux jambes… « Ça va Maurice ? » Crie Gilles qui caracole en tête sur son engin électrifié. Un « Ouiiii  » essoufflé monte de l’arrière du groupe. Malgré tout Gilles arrive assez bien à mixer son parcours entre la vélocité de Thierry et Salim et les débuts de crampes de Maurice. Nous arrivons facilement au sommet du Beaumont où, cerise sur le gâteau, nous pouvons profiter pleinement de l’excellent monotrace qui descend jusqu’à Collias. Ce chemin est une merveille, tout le monde se régale, la descente est effectuée à vive allure, quel pied !

La traversée de la plaine vers Argiliers se fait tranquillement, Maurice profite de la puissance du vélo de Gilles pour ce faire un peu tracter, c’est parfait. Au passage nous allons voir le Château de Castille d’Argiliers, car il est à vendre (9 millions d’€…) et il vaut vraiment le détour. Fin de la sortie dans cette étrange douceur actuelle on en est presque à regretter notre mistral. Une poignée de main et un «  Au revoir à l’an prochain ! » collectif clôture cette année 2015.

Le film de cette dernière sortie :

VTTruffes 2016 : Dimanche 24 Janvier 2016

visuel-haut-article
3 parcours VTT et 2 parcours pédestres.
VT’Truffes à pied : 7 ou 14 km de promenade
VT’Truffes bike : 20 km Famille – 35 km Classic – 55 km Raid(e) 
Inscriptions et départs à partir de 8H (55 km dernier départ 10h) du Domaine Saint-Firmin au cœur d’Uzès.
A l’arrivée, Soupe aux truffes + bouteille de vin pour tous !
Banniere-VTTRUFFES-Tombola-2016

Inscriptions :
– 8 € pédestre – 9 € VTT  (uniquement sur place)
Télécharger le bulletin d’inscription
 le remplir et l’amener avec le règlement sur place

– 10 € repas aux truffes (uniquement réservé aux inscrits aux randos (pédestre ou VTT) Limité a 200 REPAS, (INSCRIPTION CLOTUREE)

image

Il fera trés beau

Parcours 20 km Famille sur tracé spécifique D+ 363 m : Le plus court tracé proposé cette année, vers Montaren et Serviers, avec de vrais chemins de VTT. Il suffit d’être pratiquant occasionnel pour prendre du plaisir sur cette boucle.  Un ravitaillement à mi-parcours. Ne vous inquiétez pas à l’arrivée vous aurez amplement mérité votre soupe truffée !

Parcours 35 km  Classic D+ 800 m : Pour les habitués du VTT, ce tracé n’a rien de compliqué si ce n’est qu’il demande une bonne pratique du VTT et de la résistance physique. Une première partie assez technique jusqu’au ravitaillement de St Siffret. Ensuite le circuit est complètement inédit. Passé Flaux, un changement de terrain et de végétation vous donnerons l’impression d’être en Cévennes, dépaysement assuré ! Des monotraces montants ou descendants et un bon dénivelé qui devrait, dans le dernier kilomètre, vous faire rêver de la soupe d’arrivée… A noter que ce parcours fait réellement 40 km, mais de Saint Quentin la Poterie à l’arrivée sur Uzès il y a 4 km de liaison sur des chemins tranquilles dans la plaine, nous ne les comptons pas comme de « vrais » chemins de VTT.

Parcours 55 km Raid(e) D+ 1164 m:  Le full option ! Pour vététistes habitués à ces distances ou gars bien en jambes. Comme le parcours précédent, vous arriverez au ravitaillement de St Siffret en ayant déjà effectué un bon circuit bien technique. Ensuite le circuit est complètement inédit. Une très belle boucle vers la vierge de Saint Hippolyte de Montaigu ravira vos sens. Second ravitaillement pour vous. La suite des options techniques devraient vous ramener à la raison… Allez hop, une bonne soupe et au lit !

Parcours 7km pédestre : Une très agréable boucle au-dessus de la vallée de l’Eure qui vous permettra de bénéficier des plus jolies vues sur Uzès. Juste assez de marche pour vous ouvrir l’appétit et profiter de la soupe truffée.

Parcours 14km pédestre : Le parcours précédent agrémenté du petits sentiers dans la garrigue entre St Siffret et Uzès. Un ravito sur ce parcours. A faire en marchant, en courant… comme vous voulez. Bien sûr, la soupe vous attends au domaine St Firmin.

Les traces GPS (Attention les traces peuvent être modifiées au dernier moment (intempéries)) : Cliquez ici

Vous accèderez au domaine St Firmin, situé en face du lycée Charles Gide d’Uzès, principalement par la rue Sigalon ou la rue du Collège.
Comme il n’y a pratiquement pas de parking à proximité immédiate (mis à part les quelques places qui se trouvent autour du lycée), voici la liste des parkings à votre disposition dans Uzès, dans l’ordre croissant d’éloignement du Domaine St Firmin. Tous se trouvent à moins d’un km du lieu de départ :
– parking du cimetière.
– parking des marronniers.
– parking du Serrebonnet (en arrivant de Bagnols).
– parking des Cordeliers (gratuit le dimanche).
– l’Esplanade (ouverte pour l’occasion).
– parking de l’Av. de la gare (gratuit le dimanche)
– parking du collège Le Redounet
– parking de l’escallette (derrière le Refuge et les arènes).
Google Maps vous aidera à les situer. Uzès est une petite ville. Le domaine St Firmin est très vite atteint à VTT ou à pied.

Départ à partir de 8H du Domaine St Firmin, au cœur de la cité d’Uzès (30 – Gard) : cliquer ici pour plan d’accés

Informations : 06 27 81 35 23 – www.uzesveloclub.fr
(suite…)

VTT à Sommières sous la pluie…

Hier soir, Pascal, Cyril et moi (Bruno) prenons la décision d’aller à la rando VTT de Sommières malgré l’incertitude de la météo.
Départ à 7h pour un rdv 8h inscrit, sur le trajet une petite pluie nous annonce comment la journée risque d’être. Mais bon, on y est on y reste ! Inscription et prix progressif suivant le parcours 9€ pour 20km, 10€ pour 30 et 11€ 40km et ainsi de suite !! nous décidons quand même de partir sur le 40 km.
sommieres2015
Un bel enchainement de monotraces très sinueux mais roulant dans l’ensemble avec des successions des  petites montées rocheuses et descentes dans le même style, rendu légèrement glissant avec la petite pluie qui tombe régulièrement. Un très bon parcours avec une allure bien soutenue quand même. La pluie devenant plus forte a eu raison de nous et nous décidons de  couper le parcours et rentrer au plus vite pour faire finalement que 30km. Une collation et la bière locale nous réchauffent
il est temps de rentrer. Une belle rando, une belle journée, même pluvieuse…
Bruno

La Luciolette de Castillon-du-Gard

Catherine, Françoise, Bruno, Thierry, Gilles et Dominique composent la petite troupe de lucioles ce vendredi soir à Castillon du gard pour la Luciolette VTT. Batteries chargées, lampes réglées nous voilà prêt à rouler de nuit. C’est une première pour certain(nes) d’entres nous. Le parcours de 20 km propose quelques pistes et surtout beaucoup de monotraces dans lequel nous progressons comme dans un tunnel, guidé par nos faisceaux lumineux sans autre repère que le chemin que l’on découvre 2 mètres devant le vélo… Silence et concentration sont de mise. Puis petit à petit on prend confiance. Ce que l’on voit est suffisant pour avancer à vitesse normale, la prise d’information vis à vis des difficultés rencontrées et complète, alors on roule ! Le petit jeu consiste à se dire « Je reconnais ce chemin, on va déboucher là… heu… non, c’est pas ça… pourtant, on est déjà passé ici…». Ravito à la belle cabane des chasseurs au dessus d’Argiliers. Puis retour à belle allure sur les petits chemins. A l’arrivée vers 22h, soupe à l’oignon, hot-dog… De quoi se réchauffer car la température est basse en ce moment. Cette rando n’a fait que des heureux(ses). Les sorties nocturnes c’est à refaire !

rando-nocturne-2015

Rando de Combas, tout bon !

Jolie sortie autour de Combas dans les bois de Leins. 30 km pour moi (cause fatigue due au repérage du vétathlon la veille) et 40 km pour Thierry et Bruno. Des chemins qui ressemble aux nôtres autour d’Argiliers. De beaux monotraces rapides et quelques cotes bien pentues. Un bon ravito à l’arrivée, une organisation bien rodée et conviviale. Il y avait aussi Valentin et Pascal mais nous ne les avons pas vus (trop rapides certainement)…

Ai distribué 300 flyers du Vétathlon.

VIRB Picture

Dominique

Rando de Gigondas, il faudra s’en souvenir…

Lever 6h, départ de chez Bruno 7h pour 1h de route direction la rando de Gigondas au pied des dentelles de Montmirail, quel effort pour un dimanche.

Le principe de la rando c’est une boucle centrale de 25 km et plein de rajouts techniques qui font 40 km au total. les traceurs de Gigondas annoncent 5h30 pour faire les 40 km !!! ça promet. La boucle centrale s’avère être uniquement une piste type DFCI essentiellement montante, d’un ennui profond. Nous faisons les trois premières boucles supplémentaires qui sont effectivement très engagées d’ailleurs le contraste avec le grande piste est trop prononcé à mon goût et me fait avoir des sueurs froides, Thierry aime bien et son agilité un peu kamikaze peut s’exprimer totalement. Nous passons un temps infini à monter cette grande piste où Bruno connaissant un problème avec sa tige de selle télescopique (plus d’huile et selle en position basse) soufre le martyre au niveau des quadriceps. Heureusement que le paysage des vignes dans les dentelles est réellement extraordinaire, il n’y a que ça à faire, regarder le paysage et monter…
gigondas2015-1
Enfin le ravito, nous décidons de mettre fin au chemin de croix de Bruno et rentrons à la base par le retour rapide. Un verre de vin (pas top), une photo (top) et 1h de route à nouveau pour rentrer. Il faudra s’en souvenir, la rando de Gigondas dans cette configuration de circuit est trop loin pour en falloir la peine.
Dominique

Une video réalisée par Buno

Mardi 11 Août 2015 

Petite descente à VTT dans le Forez :

Petite rando de reprise ce matin avec mon ami Philippe (Chassagnette). Nous sommes en vacances en Auvergne du côté d’Ambert et pour ce dernier jour après moult promenades (dont une à VTT), parties de pétanque et autres loisirs sportifs et culinaires, nous décidons de tenter une descente par une partie de montagne jusqu’alors inconnue de nous mêmes. Tout d’abord nous rejoignons le col des Pradeaux. Facile. Cela se fait dans le confort de mon Kangoo. Arrivés au sommet, nous enfourchons nos bécanes pour faire la jonction avec un autre col, le col de Prabouré. Ma voiture repart conduite par un troisième collègue qui ne participe pas à la sortie.

Le départ est un peu difficile car nous sommes froids et il faut commencer par une grimpette. Le chemin est large, carrossable, la pente n’est pas très raide mais, elle est un peu longue. Près de 4 kilomètres. Ensuite nous roulons sur un chemin tout plat, un brin caillouteux et nous pouvons commencer à prendre un peu de vitesse. La forêt tout autour de nous, majestueuse, semble s’éveiller. Bientôt les bois laissent place aux parcs à estive. Des chèvres broutent l’herbe d’un pré. Le bruit fracassant d’un avion à réaction passant au dessus de leur tête les éparpille en tous sens. Un peu plus loin, nous rencontrons un troupeau de vaches. Elles paissent, tranquilles, et ne font pas cas de notre passage. Elles ont commencé leur production laitière de la journée et il ne faut pas déranger ces dames ! Le col de Prabouré n’est plus très loin. En hiver, il est le point de départ d’une petite station de ski de fond locale. A présent le chemin descend en une pente douce qui va en s’accentuant. Nous rejoignons bientôt la route en dessous de la station. Nous prenons en face de l’autre côté de cette route et nous nous engageons sur un chemin d’abord boueux, inondé ensuite par les eaux de pluie de ces jours ci. Un peu de roulage dans la forêt, heureusement pas très dense à cet endroit, nous permet de retrouver le chemin un peu plus bas et surtout devenu davantage praticable. La pente est assez raide. Ornières, pierres, racines, branchages jonchent le sol. Tous les ingrédients d’une parfaite descente en VTT sont réunis. Nous exultons. Atteignant un petit hameau, nous nous apercevons après consultation de la carte que nous sommes descendus trop bas. Alors, il faut remonter et surtout changer de versant. Heureusement cela se fait par une petite route goudronnée. Mais, je dois tout de même faire un brin de poussette car je ne veux pas repartir d’ici avec l’hélicoptère du SAMU. Arrivés à une ferme, nous demandons notre route. Chance. Il faut contourner la ferme et prendre un chemin à travers bois pour rejoindre la petite ville de Saint Anthème et revenir ensuite facilement à notre lieu de villégiature.

Le retour est donc plutôt cool par une belle forêt de hêtres sur un chemin descendant très agréable puis par une belle petite route de campagne qui mène à travers prés jusqu’au village d’où nous sommes partis. La prochaine fois, forts de nos erreurs, nous ferons mieux….

____________________

Rando Mont Aigoual 2015

Après quelques péripéties pour s’inscrire le vendredi pour le samedi, nous voici Gilles, Maurice, Cyril de St Théodorit et Eric de Sauve, et moi-même pour la rando de 26km du midi-libre Mont Aigoual.
Un départ au starter juste après la course chronométrée, nous voici parti derrière gilles qui nous filme sur un bon rythme qui ne va pas durer car en haut de la première montée déjà Cyril et Eric sont devant.
Après quelques descentes dans les racines et la terre sablonneuse nous laissons les 2 costauds partirent, et gilles nous attendre en haut de chaque difficulté. Nous retrouvons nos 2 rapides au détour d’un DFCI car ils ont loupés la bifurcation et fait un kilomètre en plus. Quelques sous bois et traversées de ruisseaux plus loin (photos à l’appui) nous arrivons au ravitaillement où nous croisons des coureurs qui eux aussi ont été piégés par la vitesse et ont loupé une bifurcation.
Après le ravitaillement, Gilles nous annonce enfin de la descente ce qui n’est pas faux malgré quelque montée technique et surtout un trou ou je veux m’arrêter mais les cales ne déchaussent pas et pour cause j’ai perdu une vis donc CHUTE, et on apprendra qu’Eric, lui, l’aura descendu sous son vélo…
Trop fatigué pour faire les 3 derniers km avec Maurice nous rentrons difficilement même par la route et en descente.
Cyril termine devant Eric victime de crampes et Gilles juste derrière en pleine forme prêt à dévorer une grosse entrecôte; nous dit-il devant une bonne bière.
A l’année prochaine pour de nouvelles péripétie à l’Aigoual.
Michel

Sortie VTT du Dimanche 21 Juin 2015

Génolhac – Alès: 60 Km, 1300 mètres de montée cumulée, 1600 mètres de descente cumulée.

Aujourd’hui, Dimanche 21 Juin nous avions décidé Yann, Michel et moi-même (Gilles) de nous rendre à Génolhac en train au départ d’Alès. Yann nous a concocté ensuite un retour à travers bois avec nos bécanes.

A 8 heures, nous nous retrouvons à la gare d’Alès où nous prenons nos billets pour Génolhac, pays de la « castagne ». Le chef de gare nous indique dans quel wagon nous pouvons mettre nos vélos. Mais, il n’y a de la place que pour 2 seulement. Le troisième voyagera dans le couloir. Nous nous installons dans une super Micheline toute neuve.

A 8 heures 40, le convoi s’ébranle. Je n’ai jamais vécu une aventure pareille et j’en suis tout remué. Par la vitre, je contemple le paysage qui défile devant mes yeux admiratifs. De temps en temps, des tunnels nous plongent dans le noir. Le mécanicien donne du sifflet à l’entrée et à la sortie de chacun d’eux. Tout ceci contribue à donner plus de réalisme à notre escapade.

Sur le trajet, nous avons quelques brefs arrêts dans les petites gares comme celle de Chamborigaud. A 9 heures 20, le tortillard nous dépose à notre terminus: Génolhac. Pour immortaliser l’instant, nous prenons une photo devant la gare avec nos vélos que nous venons de récupérer.
 

 
Puis, les enfourchant, nous prenons la direction de Vialas par le GR. Mais, nous nous rendons vite compte que ce dernier ne peut être emprunté que par des marcheurs confirmés et bien chaussés tant la pente est abrupte et caillouteuse. Nous voila donc contraints à la poussette et au portage jusqu’au col de Montlar à 896 mètres d’altitude. De là, par un super chemin de pierre, nous dévalons une pente cassante mais ludique. Le plaisir est là, les sensations aussi. Que du bonheur!

Bientôt, nous atteignons Vialas que nous traversons. A la sortie du village, nous prenons un petit encas car nous commençons à avoir l’estomac dans les talons. Il est alors 11 heures 30 et nous nous rendons compte que 2 heures après notre départ, nous n’avons fait que 8 petits kilomètres. Or il en reste encore plus de 50 à parcourir.

Nous poursuivons par un super chemin qui nous mène jusqu’à un joli village entièrement restauré: Castagnols. L’endroit est magnifique. Il y a un gîte d’étapes et aussi la possibilité d’effectuer des randonnées avec des ânes (ne riez pas!).

Nous nous élevons (avec un gros poussage) par le GR de Pays du Tour de la Haute vallée du Luech. De là haut, la vue à 360° est à couper le souffle. Nous décidons de nous y arrêter un peu et de tirer notre repas du sac. Il n’y a pas de plus bel endroit au monde pour pique niquer vous dis-je!

La descente vers Portes s’effectue tantôt par les chemins tantôt par la route pour rattraper un peu le retard que nous avons accumulé. Nous arrivons au château de Portes par le GR 44 B. Là, Yann revoit le trajet prévu pour le raccourcir un peu car nous commençons à sentir la fatigue et surtout nous ne sommes pas en avance sur notre programme.

Nous prenons la direction de Florac, passons à côté d’anciennes mines de charbon, arrivons au village de Chamclauson pour ensuite descendre vers la Grand Combe par un sentier plutôt sympa. Arrivés à la Grand Combe, nous traversons le Gardon et nous faisons les 10 derniers kilomètres par la route. Yann pilote en tête à 35 Km/h de moyenne. Un moment j’accélère, le dépasse, prend 200 mètres d’avance mais, il me demande de ralentir et de rester dans le sillage du groupe. Nous débouchons dans Alès toujours à 35 Km/h et suivons le Gardon jusqu’à nos véhicules. Vélos et sacs à dos dans les coffres, nous dégustons une bonne bière au bar situé devant la gare. Nous rentrons chez nous fiers de notre randonnée dans cette contrée quelque peu inconnue, aux paysages insolites, pittoresques et si émouvants.

Enfin de compte 50 km, 1000 m de D+

Les infos technique de cette sortie

https://connect.garmin.com/activity/810652475

pensez à mettre les infos en  «  métriques «  ( en haut à droite)

Nous referons cette sortie, c’est certain, mais en évitant la prochaine fois les pièges dans lesquels nous nous sommes parfois fourrés comme le GR du départ par exemple.

 

 

 

Sortie VTT du Samedi… sans les filles

Hé oui, c’est moi qui m’y colle, ça ne sera pas du tout aussi Lyrique qu’Alain ou aussi pro que Dominique.

Pour cette sortie du samedi les filles ont déclinés tour à tour avec des excuses…
Donc était présent Yan et Joël (armé d’un pistolet à eau pour arroser les filles, loupé)
Départ Argilliers par les monos habituels, ensuite un bout du parcours VT’truffes (boucle 55) montée au pylône et descente par le mono des Charettes (boucle xc de Vers). Ensuite remontée par la combe du Merle (un peu de poussage, beaucoup de pierre sur 200 m). Descente sur Castillon pour retrouver la combe de Vayer et surtout le depart de l’homme Mort, remontée jusqu’au bout à la pierre plantée (super mono, pas de cailloux, montée réguliere) pour retrouver la superbe descente ( les cailloux ont été enlevés au milieu par les randonneurs à pied, alors merci !)

Je mets la camera vers l’arriere sur les conseils de Yan, je pars devant et Joël me suit.
Super video, « je me suis blindé » Comme dirait Thierry. Voilà 26 km rondement menés, ponctuée une boisson fraîche à l’arrivée
Gilles

La trace GPS toujours ici