Le Gour de Conques :

Aujourd’hui nous sommes huit pour la rando “découverte“. Il y a : Camille, Raoul, Dimitri, Romain, Claude, Gilles J, Jean-Marc et Alain.

Nous mettons cap au Nord en direction du domaine de Larnac. Il ne fait pas très chaud lorsque nous traversons la plaine. Un petit vent frais ralenti notre progression. Aussi nous arrivons avec satisfaction dans les premières parties boisées. Nous serons enfin à l’abri. Nous montons sur le plateau en empruntant, après le domaine de Larnac, l’ancien chemin d’Uzès à la Bruguière. Ce chemin grimpe fort dans les premiers hectomètres sur des parties rocheuses qui accentuent la difficulté. Quelques mollets se durcissent, quelques genoux grincent, quelques gémissements plaintifs se font entendre. Mais, tout le monde parvient au sommet. Ensuite c’est un roulage facile dans les bois de Larnac qui nous attend, suivi d’une descente rapide autant que ludique par le petit mono qui rejoint les vignes juste au-dessus du mas de Vaugrand. Prenant alors la direction de Saint Médiers, nous faisons un aller-retour au gour de Conques où les Seynes gonflées par les pluies de la semaine dernière se sont remises à couler remplissant en cascade une large vasque et faisant de ce lieu un site remarquable. Une photo de notre groupe s’impose. Après le mono de Saint Médiers, c’est celui de la Baume que nous empruntons. Puis, longeant la bordure des bois sur plusieurs kilomètres, nous revenons dans la plaine, traversons la zone des trous d’eaux des carrières Dupuy et finissons par nous retrouver dans la Bouscarasse. Le retour à Uzès se fait par le pont de Juston et par le chemin de Montaren, sous le serre d’Aureilhac.
A notre arrivée, le compteur affiche plus de 35 kilomètres. A part quelques difficultés ici ou là, ce circuit n’est pas trop difficile. Cependant pour les non habitués aux grandes distances, il est assez piégeux et c’est avec un grand soupir de soulagement que Claude pose pied sur l’esplanade d’Uzès. Son chemin de croix se termine mais, comme il est sportif, tenace et courageux nous le reverrons, c’est sur, dans de prochaines sorties.

______________________