Balade au Castellas de Russan:

Françoise, Catherine, Camille, Claude, Patrick, Jean-Marc, Gilles J, Nicolas, Alain S, Bruno, Jean-Luc et Alain B participent à cette sortie VTT en direction des gorges du Gardon du côté de Russan. Françoise et Jean-Luc sont de retour après de longs mois d’absence.

Tandis que le groupe des jeunes, encadré par Daniel et Raoul, s’élance de son côté, les “vieux“, prennent la direction de Blauzac pour se rendre ensuite sur le site du Castellas qui surplombe le Gardon. Nous rejoignons tout d’abord le secteur dit des “capitelles“, en empruntant à quelques variantes près, les chemins de garrigue habituels. Toujours par les sentiers traditionnels, nous dépassons Blauzac, puis Vic et atteignons le GR qui va jusqu’à Russan. Arrivés sur les hauteurs, Françoise fait un léger malaise dû certainement à son manque d’entraînement: un peu de tachycardie et de légers vertiges. Notre vitesse jusque là est cependant loin d’avoir été excessive. Françoise reprend son VTT quelques instants plus tard et finit la dernière montée accompagnée et aidée par quelques uns d’entre nous. Bientôt nous sommes devant le Castellas. Tout en admirant le paysage environnant, nous dégustons nos petites friandises vivifiantes. Mais, le ciel se couvre peu à peu de gros nuages noirs qui laissent présager un orage soudain. Nous enfourchons à nouveau nos bécanes et entamons le chemin du retour. Juste avant Vic, le tonnerre gronde au-dessus de nos têtes et de grands éclairs illuminent un ciel devenu complètement sombre. Les premières gouttes de pluie nous atteignent dans la descente vers le village. Je conduis le groupe sous un porche derrière l’église. Nous voici à l’abri. Heureusement, il ne pleut pas longtemps et rapidement, nous pouvons sortir de notre refuge. Nous revenons à Blauzac en passant sous la Martre. Ensuite, par la plaine, entre les cultures et les vignes, nous gagnons le pont romain. Notre arrivée sur l’esplanade se fait aux alentours de 18 heures. Chacun est plus ou moins pressé de rentrer à la maison aussi le groupe se sépare rapidement. Cependant nous sommes 4 à vouloir prolonger un peu la sortie en allant téter une mousse ou autre boisson au café du coin: Françoise, Jean-Luc, Claude et moi même, régalés par Jean-Luc qui marque ainsi sa reprise.

Cette sortie n’a rien d’extraordinaire en ce sens que nous l’avons déjà faite plusieurs fois. Cependant Bruno qui ne la connaissait pas ainsi que Claude ont énormément apprécié ce circuit qu’ils ont découvert avec un certain engouement.

_____________________