Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Le gour de conques 0418   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Le gour de conques:

Nous sommes 10 aujourd’hui pour la sortie VTT du Samedi. Sur l’esplanade, nous trouvons : Catherine T, Catherine R, Jean-Philippe, Murielle, Philippe, Nicolas, Clément, Dimitri, Gilles J et Alain. Murielle et Philippe sont 2 vacanciers originaires de Neuchâtel en Suisse. Ils se sont joints à notre groupe pour découvrir les sentiers de notre région.

Après une brève discussion sur la direction à prendre, nous décidons d’aller du côté du Mas de l’Ancienne Eglise, hameau de Belvezet et de revenir par la combe de Pousselargues. Nous avons emprunté plusieurs fois ce circuit mais, suivant la saison, nous avons plaisir à le redécouvrir. Nous voici donc partis en direction du quartier de Jols avant de monter sur le plateau dominant la campagne tout autour de Belvezet. De là nous observons un instant le paysage et prenons nos premières photos. La descente vers le hameau de l’Ancienne Eglise est toujours un brin périlleuse: tout d’abord sur un pierrier instable puis sur une rocaille plutôt chaotique et pour finir sur un terrain érodé, raviné dans lequel le ruissellement des eaux pluviales a creusé de profondes ornières. Chacun fait la descente comme il le peut à son propre rythme. Ensuite, en quelques coups de pédale, nous atteignons le passage à gué de la rivière des Seynes qui s’écoule depuis les hauteurs de Belvezet vers la plaine en contre-bas et finit sa course dans l’Alzon. L’eau n’est pas trop haute. En marchant sur les pierres, nous passons ce cap avec succès. Nicolas nous fait même une belle démonstration de traversée sur le vélo sans se mouiller. Enfin presque! Nous admirons la prouesse. Une petite halte un peu plus loin, au point où l’eau ferme le passage, nous permet de faire quelques photos et de croquer nos petits biscuits enrobés de chocolat. Puis nous continuons sur le chemin en direction de la combe de Pousselargues. Ce chemin est toujours un peu difficile à remonter, sur des strates rocheuses difficiles à négocier. Epuisant! Gilles est victime d’une petite crevaison. La réparation a du bon, cela repose tout le monde. La combe de Pousselargues a, elle aussi, ses pierriers instables qui secouent le vélo en tous sens et qui demandent une attention particulière au niveau du pilotage. Nous arrivons à la Baume, traversons à nouveau à pied la rivière des Seynes pour aller admirer un peu plus loin le gour de Conques et sa belle vasque emplie d’une eau limpide. La cascade qui sort du rocher fait un bruit de torrent de montagne. Nous revenons vers Saint Médiers, passons par la Carcarie sans toutefois monter au sommet car le temps presse. Notre arrivée à Uzès se fait quelques 4 heures après notre départ.

Cette sortie a bien plu à Murielle et à Philippe qui ont découvert une partie de notre arrière pays assorti de quelques curiosités. Ce sont d’excellents vététistes, bien entraînés pour ce genre d’excursion aussi ce fut un plaisir de rouler avec eux. Et comme dit la chanson, nous nous reverrons peut-être un jour ou l’autre….