J’attends chaque année avec impatience : rallier la ville ou vivent, revenant d’Australie, mon fils, ma belle fille et leurs deux filles .Un pelerinage  en quelque sorte ainsi qu’une « mesure de mon état physique ».

Donc, ce  jeudi 6 juillet,enfin vient le moment du départ pour mon périple que je fais depuis 2010 (sauf en 2016,année de la maladie qui m’empêcha de tenir un guidon )
Inutile de dire combien j’étais impatient de savoir si mes bras( épaules et mains ) allaient tenir ?!

6 h, départ d’Uzès. Peu de vent,et température un peu fraîche,mais qui me permettent d’attaquer la montée de l’Arnac en douceur.C’est un hors d’oeuvre,mais je souffre toujours en côte,et,particulièrement à la première.La seconde sera après le rond point sitôt la ferme Couderc.Plus facile.Puis le bas de Lussan,et la troisième ,au passage des céramiques(les pintades). Je me sens bien et arrive le château d’Allègre (belle descente) Puis St Ambroix.40 km
1° feu rouge, car travaux !, suivi d’un second avant Bessèges !! Je suis donc la vallée de la Cèze, puis la vallée du Luech, que beaucoup connaissent au club. Chamborigaud. Arrêt alimentaire…. et autre. A partir de là,les choses plus sérieuses commencent,avec la montée sur Génolhac,et le passage à Belle poêle,laissant Vialas sur ma gauche,mais un 3 eme feu !!!

Donc, Génolhac, oû je prends le temps de noter le tél du resto qui devrait nous servir de point final pour la sortie en Cévennes en septembre.
Retour sur le long faux plat qui m’amène à Villefort, le barrage,et les gorges de l’Altier. Montée difficile, mais avec un spectacle à prendre le temps de regarder….. La pente est moins forte au passage de la Garde Guérin,e t après. Le Chassezac et Prevenchères.
La partie qui suit me parait chaque fois difficile : la route qui m’amène à La Bastide St Laurent. (10 km,pourcentage 5 à 8,avec les premiers 110 km dans les jambes) Du plat ensuite, la vallée de l’Allier, (une pensée pour « le Flêche » au Luc, certains comprendront) J’oubliais….4 ème feu. LANGOGNE : 140 Km. Arrêt sandwich,et bière…. mérités

12h30, je repars à 13 h avec 10 km jusqu’au col du Rayol 1240 m, point le plus haut du jour, après avoir traversé Pradelles. Direction Le Puy, 640 m. Donc belle descente sur 32 km, avec quelques petites pentes. Donc,un régal ! Arrivée dans la ville…..  un four !!! 38 °!!
Je décide de continuer sur la vallée de la Loire, pensant y trouver plus de fraîcheur, que  nenni !! Va commençer la chasse aux liquides (fontaines, bière, coca). La Voulte, rien d’ouvert ?! la ville de la famille de Bernard Luc, un désert !!! Avec, en plus un nouvel arrêt travaux !! La France ce jour de juillet ! La température est toujours aussi élevée, pas d’air, et j’ai réduit mon allure, je m’économise…. Vorey, un café ouvert, ouf ! Second sandwich, arrosé de bière. Je repars tranquille, et …..travaux !!
Je comprends : tous les pans rocheux suivant la vallée et…la voie ferrée, s’effondrent. Du coup,grillages sur une grande partie, et une centaine d’ouvriers étalés sur la vallée. Prochain feu, Chamaillères !!! la chaleur, les arrêts répétés,f ont que les relances sont pénibles.
Arrive le passage de Retournac, après un long faux plat, casse pattes au possible, une montée dans la ville, droite, passage à 10° puis autre dénivelé (4 à 5) sur plusieurs km, qui paraissent ne pas en finir.
Le reste,une formalité. Mais la chaleur est bien présente, ce qui m’oblige à un dernier arrêt boisson, coca glaçé cette fois à Beauzac. Les derniers 20 km, en souplesse, enfin ce qu’il en reste !

Feux tricolores….que je prends au rouge bien sûr, dernière bosse, 2km, mais çà peut être le Ventoux certaines fois, avec 240 km dans les jambes. Ce jeudi, je l’avale à peu près en douceur, et c’est l’arrivée en roue libre à Aurec/Loire. La bonne idée de mes enfants, c’est d’avoir acheté une maison sur une partie haute : 200 m de grimpette à 12/14 o/o. On peut dire : « cerise sur le gâteau » !!

Mais la journée se sera passée sans problème, si ce n’étaient les travaux, et la chaleur pour finir. Pour ceux qui aiment les chiffres, parti à 6h, arrivé à 18h15. Soit 10h30 de selle,1h45 d’arrêts divers. Donc,23,32 km/h pour 245 km,et 3000 m de dénivelé
En attendant 2018….!!??
Daniel